XXVIII Séminaire de la Société Bulgare de Psychanalyse Lacanienne Groupe Affilié de la NLS

XXVIII  Séminaire de la Société Bulgare de Psychanalyse Lacanienne

Groupe Affilié de la NLS

L'interprétation : de la vérité à l'événement

 

Le vendredi 14 février 2020, Institut français - 3, place Slaveykov, Sofia

La voie d’un vrai réveil pour le sujet

Sous la présidence de Bruno de Halleux

Psychanalyste, membre de l’Association Mondiale de Psychanalyse (AMP), AE: Analyste de l’Ecole de la Cause Freudienne

La voie d’un vrai réveil pour le sujet

L’interprétation au fil de l’enseignement de Lacan trouve diverses définitions. Elles visent à mettre au jour le vide central au cœur du langage.

L’interprétation trouve ainsi des déclinaisons diverses pour aboutir à la fin de l’enseignement de Lacan à la production d’une interprétation à l’envers !

Mon travail visera à établir les bases de l’interprétation dans ce qui fait l’enseignement classique de Lacan pour y découvrir la nécessité d’une interprétation autre, une interprétation à l’heure de son dernier enseignement, une interprétation qui soit la cause d’un vrai réveil pour un sujet.

Cette définition de l’interprétation qui désigne in fine un effet de sens réel, Lacan l’appelle un signifiant nouveau, « un signifiant qui pourrait avoir un autre usage […] un signifiant qui serait nouveau, non pas seulement parce qu’ainsi il y aurait un signifiant de plus, mais parce qu’au lieu d’être contaminé par le sommeil, ce signifiant nouveau déclencherait un réveil. » (Miller J.-A. Le tout dernier Lacan, leçon du 14 mars 2007, inédit)

Bruno de Halleux

« Discipline du commentaire »

Un premier extrait de JAM tiré de son texte « L’interprétation à l’envers » revue de la Cause freudienne, n° 32 :

La question n’est pas de savoir si la séance est longue ou brève, silencieuse ou parleuse. Ou bien la séance est une unité sémantique, celle où S2 vient faire ponctuation à l’élaboration – délire au service du Nom-du-Père – bien des séances sont ainsi. Ou bien la séance analytique est une unité a-sémantique reconduisant le sujet à l’opacité de sa jouissance. Cela suppose qu’avant d’être bouclée, elle soit coupée.

Un deuxième extrait de JAM également, tiré de la septième leçon « La fuite du sens  » (24 janvier 1996), La cause freudienne, n° 34:

Cela indique quelle pourrait être la place de l’interprétation analytique, en tant qu’elle interviendrait à contre-pente du principe du plaisir. Il faudrait formuler, dans la ligne de ce que suggère Lacan que l’interprétation introduit l’impossible. 

Dans cette réussite pulsionnelle fatale – même au sein du malheur, ça marche, le sujet. Cela a des conséquences si l’on prend les choses par là. Si l’interprétation analytique est ce par où s’assure le réel, alors elle est de l’ordre de la formalisation, si l’on admet que seule la formalisation mathématique atteint à un réel. C’est cela que Lacan explore. 

 

Participation aux frais: 50 leva, étudiants 25 leva

Е-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                                                               

http://champfreudienbg.org/

 

PROGRAMME

Vendredi, 14 Février 2020

 

08.45 – 09.00 – Inscription

09.00 – 09.15 – Ouverture par Dessislava Ivanova, président du SBPL

09.15 – 10.30 – « Discipline du commentaire » et discussion

Milena POPOVA - Fragment 1 

Angel ANGELOV  - Fragment 2 

 

10.30 – 11.00 - Pause

11.00 – 13.00 – Exposé de Bruno de HALLEUX et discussion

13.00 – 13.30 – Pause

13.30 – 15.00 – Présentation de cas par Jivka PETROVA et discussion : «Oxygène»

template-joomspirit